Aller à la navigation Aller au contenu

Gab Bouchard

  • Disques
  • , Spectacles
  •  et Éditions

Biographie

La musique : être né dedans, c’est une affaire; s’en faire une vie, c’est de ça dont on parle. Jeune homme attachant et détaché originaire de Saint-Prime, Gab Bouchard a grandi entouré d’un certain canon jeannois : son père - un tueur de drum nommé Pierre Bouchard - avait un band de covers avec Noël Fortin (quant à lui père d’un autre Primois qui se passe de présentation). Son apprentissage musical se fait promptement, et, après quelques années d’essais et erreurs, il lance de façon indépendante l’EP country-rock aux touches pop Cerveau-lent en 2017. Éperonné par l’engouement local, il met ensuite le cap sur Montréal afin de recréer le buzz dans la métropole, précédé de sa caractéristique moustache.

Premier jalon populaire, fruit de travail intégral et de peine d’amour, son album Triste pareil paraît à l’orée du premier confinement de 2020, ne lui permettant de faire des spectacles de lancement qu’à Montréal et Québec. Du temps qui ne lui a pas été volé fortuitement pour autant : ses chansons ont depuis été écoutées plus de 2 millions de fois sur les plateformes et l’album nommé au GAMIQ 2020 dans la catégorie Indie rock, créant corollairement un engouement pour du nouveau matériel sur lequel il a pu se concentrer assidûment dans les deux dernières années. Et en parallèle de tout ça, il a aussi développé la websérie à succès Cool pareil, dans laquelle il met en scène la genèse de Triste pareil en s’inspirant de l’humour décalé de la version américaine de The Office, faisant le gentil nono avec Rémi-Pierre Paquin dans le rôle du réalisateur Olivier Langevin et David Savard dans celui de l’ingénieur Pierre Girard - une ânerie bien investie qui lui vaudra d’ailleurs une nomination comme « Artiste ayant le plus rayonné sur le web » au gala de l’ADISQ 2021, où il prend aussi part au numéro d’ouverture. Showbiz! Et même si sa première ronde de concerts a été sabordée, il a pu se reprendre en grand avec un lot d’apparitions dans des festivals à l’été 2021 et planche déjà sur la belle tournée du prochain album.

Prochain album, dit-on - Grafignes, une suite attendue pour août 2022, exacerbera les éléments de base du premier, croisant country, pop, influences 70s, gros riffs, chœurs planants et beaucoup de piano afin de présenter Gab Bouchard au jour où on se parle.

La musique : être né dedans, c’est une affaire; s’en faire une vie, c’est de ça dont on parle. Jeune homme attachant et détaché originaire de Saint-Prime, Gab Bouchard a grandi entouré d’un certain canon jeannois : son père - un tueur de drum nommé Pierre Bouchard - avait un band de covers avec Noël Fortin (quant à lui père d’un autre Primois qui se passe de présentation). Son apprentissage musical se fait promptement, et, après quelques années d’essais et erreurs, il lance de façon indépendante l’EP country-rock aux touches pop Cerveau-lent en 2017. Éperonné par l’engouement local, il met ensuite le cap sur Montréal afin de recréer le buzz dans la métropole, précédé de sa caractéristique moustache.

Premier jalon populaire, fruit de travail intégral et de peine d’amour, son album Triste pareil paraît à l’orée du premier confinement de 2020, ne lui permettant de faire des spectacles de lancement qu’à Montréal et Québec. Du temps qui ne lui a pas été volé fortuitement pour autant : ses chansons ont depuis été écoutées plus de 2 millions de fois sur les plateformes et l’album nommé au GAMIQ 2020 dans la catégorie Indie rock, créant corollairement un engouement pour du nouveau matériel sur lequel il a pu se concentrer assidûment dans les deux dernières années. Et en parallèle de tout ça, il a aussi développé la websérie à succès Cool pareil, dans laquelle il met en scène la genèse de Triste pareil en s’inspirant de l’humour décalé de la version américaine de The Office, faisant le gentil nono avec Rémi-Pierre Paquin dans le rôle du réalisateur Olivier Langevin et David Savard dans celui de l’ingénieur Pierre Girard - une ânerie bien investie qui lui vaudra d’ailleurs une nomination comme « Artiste ayant le plus rayonné sur le web » au gala de l’ADISQ 2021, où il prend aussi part au numéro d’ouverture. Showbiz! Et même si sa première ronde de concerts a été sabordée, il a pu se reprendre en grand avec un lot d’apparitions dans des festivals à l’été 2021 et planche déjà sur la belle tournée du prochain album.

Prochain album, dit-on - Grafignes, une suite attendue pour août 2022, exacerbera les éléments de base du premier, croisant country, pop, influences 70s, gros riffs, chœurs planants et beaucoup de piano afin de présenter Gab Bouchard au jour où on se parle.

Spectacles à venir

Liens

Contact

Kit Média