Aller à la navigation Aller au contenu

Cœur de pirate

  • Disques
  • , Spectacles
  • , Gérance
  •  et Éditions

Biographie

Plus d’une décennie s’est écoulée depuis que Béatrice Martin s’est incrustée dans le paysage sous le pseudonyme désormais coutumier de Cœur de pirate.  Armée d’un talent digne de l’orfèvrerie, d’une poésie tantôt raffinée, tantôt subversive, et d’une aura insaisissable, elle séduit comme elle surprend, jaillissant là où on ne l’attend pas, avec polyvalence, mais cohérence, et devant un public systématiquement au rendez-vous. Véritable icône pop à travers toute la francophonie, elle compte cinq albums couronnés de succès : Cœur de pirate (2008), Blonde (2011), Roses (2015) et En cas de tempête, ce jardin sera fermé (2018) et son album instrumental Perséides (2021). Béatrice Martin est également récipiendaire de sept prix Félix, dont Révélation de l’année (2009), Interprète féminine de l’année (2012, 2019), Album pop de l’année (2012, 2019) et Album anglophone de l’année (2016). L’artiste s’est aussi vue décorée du prix SOCAN Auteure-compositrice de l’année (2019) et d’un Victoire de la musique dans la catégorie Chanson originale de l’année (2010.) Elle cumule de nombreuses nominations aux prestigieux Juno Awards, moult succès radio et d’innombrables spectacles à guichets fermés donnés de par le monde.

 

À l’automne 2021, Cœur de pirate lance le tout premier extrait «On s’aimera toujours» à paraître sur son prochain album Impossible à aimer. Sur ce dernier album, on retrouve les chansons d’amour tristes et déchirantes, signature de l’autrice-compositrice-interprète, sur des airs dansants aux allures disco pop.

Plus d’une décennie s’est écoulée depuis que Béatrice Martin s’est incrustée dans le paysage sous le pseudonyme désormais coutumier de Cœur de pirate.  Armée d’un talent digne de l’orfèvrerie, d’une poésie tantôt raffinée, tantôt subversive, et d’une aura insaisissable, elle séduit comme elle surprend, jaillissant là où on ne l’attend pas, avec polyvalence, mais cohérence, et devant un public systématiquement au rendez-vous.

 

C’est d’abord seule au piano qu’elle s’amène, prodigieuse, en 2008, devant un Montréal qui semble n’attendre qu’elle. Cœur de pirate, alors âgée d’à peine 19 ans, fait paraître un premier album homonyme, véritable phénomène qu’on certifie rapidement platine au Canada et diamant en France. S’en suit Blonde, en 2011, second effort triomphal qui révèle un son plus complexe et éclaté. L’auteure-compositrice-interprète migre vers une proposition bilingue en 2015, Roses, qui se vend à plus de 200 000 exemplaires à travers le monde. La tournée Roses, qui s’effectue à guichets fermés, la porte vers plus de 150 concerts dans 10 pays, où elle figure notamment en tête d’affiche de nombreux festivals majeurs (FrancoFolies de la Rochelle, Festival d’été de Québec, Osheaga, etc.) Cette épopée se conclut sur une fièvre créatrice à l’origine de son quatrième album, conçu en quelques mois à peine et paru juste à temps pour célébrer ses 10 ans de carrière. Créé entièrement en France aux côtés du réalisateur Tristan Salvati, En cas de tempête, ce jardin sera fermé est serti de références à la chanson française opulente de Dalida, Michel Berger et autres grandes figures des années 1970. L’album s’accompagne d’une tournée pancanadienne et une série de spectacles aux États-Unis, en France, en Suisse, en Belgique et au Mexique. Le succès de Cœur de pirate la propulse aux rangs d’icône de la pop à travers toute la francophonie ainsi qu’au Canada anglais. Forte de ces quatre albums, elle se mérite maintes reconnaissances du milieu, dont des certifications patines au Canada et en France, cinq prix Félix, trois Victoires de la musique, ainsi qu’une nomination dans la catégorie Fan Choice aux Juno Awards. 

 

Sans attendre après la tournée qui a suivi son quatrième opus, Cœur de pirate dévoile un nouveau registre : une pop dansante, tonique et assumée, qui se matérialise sur les chansons « Ne m’appelle pas », «Femme like U» (reprise remarquée du succès de K-Maro), ainsi que «T’es belle». Ces trois extraits s’illustrent abondamment dans les palmarès radio. Se greffent aux accomplissements récents de l’artiste une prestation mémorable aux Juno Awards aux côtés de Loud et une participation à la très populaire émission La Voix à titre de coach. Parallèlement, Béatrice Martin s’implique comme ambassadrice pour la fondation du CHUM. 

 

Privée de sa voix dû à une opération aux cordes vocales, la flamme créatrice de l’artiste ne s’éteint pas : en mai 2021, elle lance un album instrumental au piano, Perséides. Peu de temps après, elle retrouve le plaisir de chanter et poursuit sa lignée country avec «Plan à trois», pièce racontant une histoire de triangle amoureux comportant une fin parsemée d’un soupçon de vengeance.

 

C’est alors qu’à la rentrée 2021, Cœur de pirate lance le tout premier extrait «On s’aimera toujours» à paraître sur son prochain album Impossible à aimer. Une ode à l’amour éternel aux airs disco pop. Elle répétera l’expérience de réalisation de son vidéoclip aux allures dansantes et au costume flamboyant. Chanson qui ouvre la porte sur un album rétro et entraînant où plusieurs figures de la scène musicale ont pu y ajouter leur grain de sel. Parmi ces artistes collaborateurs, on y retrouve Alexandra Stréliski pianotant «Tu ne seras jamais là», Éveline Grégoire-Rousseau usant de sa harpe pour «Le Monopole de la douleur» et les coups de violon et de violoncelle qui démarrent «On s’aimera toujours» sont donnés par Marjorie Bourque et Vincent Bergeron. Impossible à aimer a été réalisé par son acolyte de toujours, Renaud Bastien. 

Spectacles à venir

Liens

Contact

Canada

France / Belgique / Suisse / Luxembourg

International

Kit Média