Aller à la navigation Aller au contenu

Émile Bilodeau

  • Disques
  • , Gérance
  •  et Éditions

Biographie

On lui connaît désormais l’allure : Émile Bilodeau est là pour nous autres. Le cœur ouvert, généreux et à la bonne place, la camaraderie rassembleuse : l’auteur-compositeur-interprète originaire de Longueuil n’a pas tardé à se positionner comme une voix québécoise inclusive pour les siennes et les siens de toutes les générations.

 

Affairé à la musique depuis l’adolescence, il se fait connaître du grand public en 2016 avec son premier album Rites de passage. Cette lancée lui a valu le Félix de la Révélation de l’année au gala de l’ADISQ en 2017. Sitôt cette première ronde terminée, il rapplique avec Grandeur mature à l’automne 2019, un deuxième album qui, comme son titre l’indique, marque une évolution. Moins de deux ans plus tard, il préparait déjà son retour : son troisième effort petite nature, un album lucide et enflammé, paraît en septembre 2021 sous Bravo musique. Puis Émile récidive avec «Tshe Minupunanu», un extrait co-écrit avec Scott-Pien Picard et le groupe Maten marquant le début d’une précieuse collaboration avec les membres de la communauté Innue. Sans attendre, l’artiste prend ses fans par surprise avec Tout seul comme un grand. Un quatrième album au titre adéquat, sur lequel il a opéré de façon presque entièrement autonome. C’est à l’automne 2023 qu’il présente la suite de son projet, Au bar des espoirs, son cinquième album réalisé par son ami et ailier Simon Kearney. Comme son titre le suggère, cette nouvelle collection de pièces est liée par l’idée que la ligne peut être mince entre l’espoir et son contraire, le tout raconté avec un caractéristique bagout enjoué, dans le but bien simple et nécessaire de nous faire garder l’espoir et le sourire.

On lui connaît désormais l’allure : Émile Bilodeau est là pour nous autres. Le cœur ouvert, généreux et à la bonne place, la camaraderie rassembleuse : l’auteur-compositeur-interprète originaire de Longueuil n’a pas tardé à se positionner comme une voix québécoise inclusive pour les siennes et les siens de toutes les générations - bardant les ondes radiophoniques et les grandes scènes d’une trâlée de succès folk-rock dégourdis, taillés pour s’entonner fort et large comme le Québec.

Affairé à la musique depuis l’adolescence, il se fait connaître du grand public en 2016 avec son premier album Rites de passage. En chiffres, c’est plus de 40 000 copies écoulées, des dizaines de millions d’écoutes en continu, le succès initiateur de «J’en ai plein mon cass» qui a atteint le premier rang du palmarès pop rock BDS et une tournée de près de trois ans certifiée billet d’argent (25 000 billets vendus, via plus de 350 spectacles au Québec et 50 en France et en Belgique) qui s’est glorieusement terminée sur la grande scène des Francos de Montréal; et c’est, surtout, beaucoup de gens qui ont découvert un artiste éclatant et intègre, et qui s’y sont ralliés. Cette lancée lui a valu le Félix de la Révélation de l’année au gala de l’ADISQ en 2017.

Sitôt cette première ronde terminée, il rappliqué avec Grandeur mature à l’automne 2019, un deuxième album qui, comme son titre l’indique, marque une évolution, affinant la projection du ras-le-bol et le travail de la langue qui lui est si chère. Célébré à la radio avec les extraits «Candy», «Robin des bois» et «Échec et mat», Grandeur mature a été joué devant public coûte que coûte lors d’une tournée de pickup à l’été 2020 et lui a valu le prestigieux Félix de l’Interprète masculin de l’année au gala de l’ADISQ de cette même année.


Moins de deux ans plus tard, il préparait déjà son retour : son troisième effort petite nature, un album lucide et enflammé, paraît en septembre 2021 sous Bravo musique. Puis Émile récidive avec «Tshe Minupunanu», un extrait co-écrit avec Scott-Pien Picard et le groupe Maten marquant le début d’une précieuse collaboration avec les membres de la communauté Innue. Fort de plus d’une centaine de spectacles au Québec et en France pour la tournée petite nature, Émile Bilodeau se mérite une nomination dans la catégorie Album de l’année - Folk au gala de l’ADISQ 2022.


Sans attendre, l’artiste prend ses fans par surprise avec Tout seul comme un grand. Un quatrième album au titre adéquat, sur lequel il a opéré de façon presque entièrement autonome : signant paroles, musique et réalisation, en plus de jouer de tous les instruments.


C’est à l’automne 2023 qu’il présente la suite de son projet, Au bar des espoirs, son cinquième album réalisé par son ami et ailier Simon Kearney. Comme son titre le suggère, cette nouvelle collection de pièces est liée par l’idée que la ligne peut être mince entre l’espoir et son contraire : l’amour dans le chaos; un barman malheureux qui ne veut pas quitter sa job au risque de devenir comme les clients qu’il se plaît à juger; Émile qui se demande ce qu’il pourrait bien faire si, par malheur, il perdait l’ouïe - le tout raconté avec un caractéristique bagout enjoué, dans le but bien simple et nécessaire de nous faire garder l’espoir et le sourire.

Spectacles à venir

Liens

Contact

Kit Média